Lettre d’une inconnue de Stefan Zweig

Reprise de l'ancien blog - Article publié en 2012

Cette lettre d’une inconnue exprime un amour absolu, passionnel, sans concession, un amour à sens unique.
Une adolescente tombe amoureuse d’un jeune écrivain.  Elle construit sa vie autour de cet homme, sans qu’il n’en sache rien. Un jour vient où il la « voit », il s’ensuit trois nuits d’amour. Un enfant naîtra de cette liaison. Elle aimera cet enfant autant qu’elle aime cet homme mais toujours dans l’ombre. A aucun moment, il ne se doute qu’une femme l’aime d’un amour aussi pur, porte et donne naissance à son enfant.
La perte de cet enfant la pousse, alors qu’elle se meurt à son tour, à se déclarer dans une longue lettre « fanatique, fiévreuse, pleine de tendresse et de folie ».
Ce texte est magnifique.
Même si je ne peux pas comprendre cette femme (à la recherche d’un père, dirait Freud) qui se sacrifie pour cet homme qui ne la rendra jamais heureuse, j’ai été très touchée par l’écriture, la construction du texte et l’analyse du sentiment amoureux que nous propose Stefan Zweig.
Cette nouvelle a été publiée en 1922 en Autriche (traduite et publiée en France en 1927).
Cette réédition 2009 est préfacée par Elsa Zylberstein.

Lettre d’une inconnue – Stefan Zweig -Editions Stock (La cosmopolite), 2009.

Si vous souhaitez en savoir plus sur l’auteur, je vous propose aussi la lecture du numéro 486 (mai 2009) du « Magazine littéraire » qui lui consacre un dossier très intéressant.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Emotions fortes - Coups de coeur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s