Le passager de Lann-Bihoué de Chaix d’Est-Ange

Reprise de l'ancien Blog - Article publié en 2011

passager

J’ai choisi ce livre parce que l’histoire se déroulait dans ma région. J’ai été déçue de n’y trouver aucune description intéressante des bords de mer et des petites villes côtières.

Petite histoire policière sympathoche dans la lignée de Jean Failler (auteur de la série des Mary Lester) mais pas transcendante et encore moins inoubliable !

L’auteur a choisi de narrer l’histoire par la voix du Capitaine Alban (un des personnages lointain de l’intrigue) mais au bout de quelques pages, ce narrateur est complètement oublié. De temps en temps, une petite piqûre de rappel « ah oui c’est vrai c’est le capitaine Alban qui raconte ». J’avoue que je n’en ai pas bien compris l’intérêt !

Sans intérêt non plus, les fréquentes notes de bas de page pour préciser un détail ou une description qui n’apporte absolument rien à l’histoire. Exemple page 87 : […] et une affreuse assiette en Vallauris qu’elle décrocha du mur*, note de bas de page : « La fameuse assiette était verte, noire et rouge, très brillante, et avait la forme d’un poisson qui aurait eu la bouche de Brigitte Bardot ». A sa lecture, je me dis que cela doit être important pour la suite… et bien non !..  Quelques notes de bas de page aussi pour rappeler un fait précédent ; ce qui aurait pu être subtilement intégré au texte… sans doute un exercice trop difficile pour l’auteur :=)

L’intrigue, elle, tient à peu près avec un bon suspens. Dommage que tout cela n’ait pas été mieux exploité.

Bref, rien d’extraordinaire.

Quatrième de couverture : Cette année là, en pays de Lorient, quatre notables s’étaient donné la mort en l’espace de quinze jours. Ils n’avaient apparemment aucun lien les uns avec les autres. Peut-on parler d’épidémie quand il s’agit de suicides ? C’était le sujet favori des journalistes qui faisaient vendre leurs canards en publiant des débats sur ce thème. Mais s’agissait-il bien de suicides ? Marie Lafitte, en convalescence  à Lomener près de Larmor-Plage, va s’intéresser à la question. Le passager qui était descendu à l’aéroport de Lann-Bihoué quelques années auparavant aurait pu l’éclairer. L’ennui, c’est qu’elle l’a reconnu trop tard.

Le Passager de Lann-Bihoué de Chaix d’Est-Ange aux Editions Alain Bargain, 2009 – 239 pages

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Lire, Policiers - Thrillers

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s