Le poids du monde de David Joy

4ème de couv. : Après avoir quitté l’armée et l’horreur des champs de bataille du Moyen-Orient, Thad Broom revient dans son village natal des Appalaches. N’ayant nulle part où aller, il s’installe dans sa vieille caravane près de la maison de sa mère, April, qui lutte elle aussi contre de vieux démons. Là, il renoue avec son meilleur ami, Aiden McCall. Après la mort accidentelle de leur dealer, Thad et Aiden se retrouvent soudain avec une quantité de drogue et d’argent inespérée. Cadeau de Dieu ou du diable ?

*****************

C’est avec plaisir que j’ai reçu courant juillet le deuxième roman de David Joy paru en France. Sélectionnée par Léa du groupe FB de lectures Nord-Américaines PicaboRiverBookClub, ce livre m’a été envoyé par les éditions Sonatine qui est en partenariat avec ce groupe. Merci à eux pour cette belle découverte.

*****************

Le poids du monde est l’histoire de deux gamins cabossés par la vie. Thad, né d’un viol, est rejeté par sa mère qui ne voit en lui que son agresseur et sa vie anéantie. Aiden, lui, assiste à l’assassinat de sa mère par son père qui se tue ensuite d’une balle dans la tête. Ces deux gamins ont environ 10 ans quand ils se rencontrent. Ils décident de vivre ensemble dans une caravane. Ils partagent tout, les galères, les petites combines, les vols, la drogue, etc. Jusqu’à ce que Thad s’engage dans l’armée et part se battre en Afghanistan. Il rentre quelques années plus tard encore plus cabossé que ce qu’il n’était auparavant. Il retrouve Aiden et la caravane. Ils ont alors une vingtaine d’années. Ils survivent tant bien que mal jusqu’au moment où ils se retrouvent en possession d’une quantité importante de drogue et d’argent. Grâce à « cette opportunité », ils espèrent se sortir enfin de leur vie misérable mais tout s’aggrave et le lecteur assiste impuissant à une une véritable descente aux enfers… jusqu’au point de non retour.

Ce livre est bouleversant. C’est un roman noir, violent qui décrit la misère sociale de ces petits blancs des Appalaches dont j’ai découvert l’existence avec le roman de J.D. Vance, Hillbilly Elegie. C’est ce même univers glauque où le chômage et la violence sont rois. Et comment se sortir de cette destinée quand toutes les portes semblent fermées ?

Ecrit sous la forme d’un thriller dans un style parfait, l’auteur nous révèle cette véritable tragédie que vivent quelques milliers d’américains, qu’il a vécu lui-même, abandonnés à leur sort, armés, non éduqués. Ces gamins, filles comme garçons, grandissent dans un monde presque post-apocalyptique. Ils ne connaissent que la violence, la misère, les armes. Privés d’amour et de culture, ils ne font et ne deviennent que ce qu’ils ont toujours connus.

Malgré la dureté de ce livre, j’ai été happée par l’histoire et le suspens. J’ai eu du mal à le lâcher, espérant toujours que quelque chose les sauve…  Les personnages de ce roman sont tous odieux, violents, paumés et pourtant je n’ai pu m’empêcher de m’attacher à tous ces acteurs qui n’ont pas choisis leur rôle, ici ce n’est pas Hollywood et ses paillettes… Ici c’est une question de survie…

Si vous voulez comprendre l’Amérique d’aujourd’hui, si vous aimez les romans noirs, si vous aimez les thrillers, ce roman est fait pour vous !

Coup de coeur de la rentrée littéraire 2018.

Le poids du monde de David Joy aux éditions Sonatine, 2018. 309 pages

Lu dans le cadre du partenariat entre les Editions Sonatine et le groupe FB PicaboRiverBookClub. #editionssonatine #PicaboRiverBookClub

Publicités

7 Commentaires

Classé dans Emotions fortes - Coups de coeur, Lire, Littérature amécaine (U.S.), Policiers - Thrillers

7 réponses à “Le poids du monde de David Joy

  1. Chouette chronique que je rejoints tout à fait! C’est un roman qui est très bien ficelé et bien écrit, malgré la rudesse de certains passages. C’est intéressant le lien que tu fais avec Hillbilly élégie, que je ne connais pas. je vais aller lire ton billet!

    J'aime

  2. Chez Bookinette (Bookinette)

    Encore un joli retour, c’est vraiment un livre qui me tente….
    Je ne connais pas J.D. Vance, Hillbilly Elegie, mais je vais aller regarder ça de plus près ….

    J'aime

  3. J’aime énormément les romans noir et celui-ci me tente vraiment beaucoup. Je compte d’ailleurs le lire dès qu’il paraîtra chez nous. Le livre de Vance est aussi sur ma liste.

    J'aime

  4. Personnages bien troussés, intrigue addictive, j’ai beaucoup aimé aussi 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s