A chacun son rêve de Paul Ivoire

4ème de couv. : Sylvain Balmont, commercial dans une entreprise agroalimentaire, gagne le jackpot de l’Euromillions grâce à un SDF. Son premier réflexe est de retrouver le vagabond pour le remercier et lui venir en aide. Mais son bienfaiteur est mort. En pleine procédure de divorce, le Parisien n’a aucun projet. Et comme il se sent infiniment redevable, il décide d’enquêter sur le passé du SDF, Xavier Rosa, afin d’honorer sa mémoire. Ses investigations le conduisent à Villard-sur-Armançon, un village de deux cents âmes, perdu en Bourgogne à proximité d’Alésia. Deux familles de paysans – deux véritables clans – s’y livrent une guerre absurde à laquelle Rosa ne semble pas étranger. Malgré lui, Sylvain déterre des secrets que le maire voulait étouffer. Même si le conflit entre les deux hommes prend des proportions déraisonnables, Sylvain est déterminé à trouver le moyen de rendre hommage à Rosa.

 

Je suis d’accord avec Gérard Collard, ce roman est une dose de bonheur ! Cette histoire extravagante fait du bien. C’est l’histoire de Sylvain un commercial plutôt banal. Il habite à Paris, sa femme l’a quitté, il est installé dans sa routine. Il n’a aucun rêve, aucun désir particulier. Un jour, il croise Rosa, un SDF, qui joue un ticket d’euromillions pour lui. Et là jackpot ! Il part alors à la recherche de Rosa, ce dernier est mort. Il mène l’enquête pour savoir qui est ce Rosa et décide de lui rendre hommage en exauçant ses rêves. Pour cela, il change de vie du tout au tout. Il va vivre dans un village paumé en Bourgogne et se retrouve au milieu d’une guerre des clans. Le lecteur assiste donc à ce conflit et découvre au fil des pages l’histoire de ce village et de ses habitants. Des gens simples, orgueilleux pour certains, avec la peur du qu’en dira-t-on qui se déchirent pour des terres et la place de maire….mais pas que… l’histoire tourne aussi autour de la mort bien mystérieuse de Marie des dizaines d’années auparavant. Que s’est-il passé ? De quoi est morte réellement cette jeune fille de 15 ans qui filait le grand amour avec Rosa, un étranger ?
Bref, je ne vais pas vous dévoiler l’intrigue mais juste vous dire que ce roman est très bon. C’est un livre bienveillant, qui vous fait sourire et qui vous tient en haleine par son intrigue. Que du bonheur !

A chacun son rêve de Paul Ivoire aux éditions Anne Carrière, 2017. Lu dans sa version poche, Le livre de Poche, 312 pages.

 

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Lire, Littérature française

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s