Archives de Catégorie: Cinéma

Mon mois Ciné Télé #janvier 2019

Résultat de recherche d'images pour "99 francs"99 francs de Jan Kounen. Avec Jean Dujardin, Jocelyn Quivrin, Patrick Mille. 2007. (Film français).

Ce film est complétement déjanté. Vous vivez un bad trip sans consommer de drogue. Octave (Jean Dujardin) travaille dans une agence de publicité et il est doué, très doué. C’est un homme ironique, sans grande conscience. C’est un camé, mais pas un pauvre camé, il a de l’argent, beaucoup d’argent. Sa vie n’est faite que de fête, de drogue et de sexe. Mais est-il heureux ? Ce film, finalement assez violent sous ses airs de comédie, dénonce la société de sur-consommation, le capitalisme publicitaire, la violence d’un monde sans pitié. Je suis vraiment rentrée dedans, il m’a dérangé. Ce film propose aussi deux fins, une heureuse, une autre non, à vous de choisir…
Ce film est une adaptation du livre éponyme de Frédéric Beigbeder.

Résultat de recherche d'images pour "l'échange des princesses"L’échange des princesses de Marc Dugain. Avec Lambert Wilson, Anamaria Vartolomei, Olivier Gourmet. 2017. (Film historique franco-belge).

J’ai adoré cette adaptation du livre de Chantal Thomas. Les acteurs et les actrices et plus particulièrement les enfants qui jouent les rôles de Louis XV et Anna Maria Victoria  sont incroyables.
C’est une période de l’histoire où le sexe féminin n’est que « de la chair à marier » comme le dit Andréa Ferréol (la princesse Palatine) dans l’une de ses répliques. Les femmes, les fillettes ne sont que des objets d’échange pour garantir paix et argent. C’est ainsi que la petite Anna Maria Victoria fille du roi d’Espagne, se retrouve à 4 ans épouse du roi de France, Louis XV, âgé lui de 11 ans. Elle se retrouve seule au royaume de France, avec juste ses poupées, et doit tenir son rôle de reine et de future mère des enfants royaux. Heureusement, la gouvernante qui lui est attribuée, et qui fut celle du roi, lui apporte beaucoup d’amour et de tendresse.
En échange de cette petite princesse, l’instigateur de cette « idée géniale » pour garantir la paix entre la France et l’Espagne, donne sa fille de 12 ans, Louise Elisabeth d’Orléans, au fils du roi d’Espagne. Mais c’est une gamine rebelle, insolente et sans manière, qui débarque au royaume d’Espagne. Le film se concentre donc sur ces deux gamines échangées, sans leur consentement bien sur. Ceci étant les maris ne sont pas tellement plus vieux et n’ont pas eu le choix non plus. Le film est beau, les images magnifiques, les costumes et les décors superbes. J’ai beaucoup beaucoup aimé.

Résultat de recherche d'images pour "black panther"Black Panther de Ryan Coogler. Avec Chadwick Boseman, Mickael B. Jordan, Lupita N’Yongo. 2018. (film américain).

Film de science fiction / fantastique bien sympathique. Il s’agit là de l’adaptation d’une série Marvel de super-héros que je ne connaissais pas. J’y suis allée sans aucune idée précise ni de l’histoire ni du contexte ni des personnages.
Suite à l’explosion d’une météorite et quelques guerres, une région africaine, le Wakanda, devient une nation où cinq tribus s’allient autour d’un chef qui a le pouvoir de « l’herbe coeur ». Cette nation est cachée du reste du monde grâce à je ne sais quoi (désolée là je n’ai pas compris) et est scientifiquement très en avance grâce à un matériau que l’on ne trouve que chez eux « Le Vibranium ». Seul les services secrets américains connaissent l’existence de cette nation mais ne savent rien sur le vibranium et leurs avancés technologiques. Puis arrive un méchant et… Je ne vais pas aller plus loin dans l’histoire, cela n’aurait aucun intérêt. Juste, c’est un très bon moment de cinéma : aventure, suspens, bienveillance, et les gentils gagnent à la fin. 🙂 Je rajouterai que les acteurs sont géniaux et les effets spéciaux plutôt réussis. Détente garantie !

Résultat de recherche d'images pour "envoyé spécial glyphosate"Envoyé spécial du 17 janvier 2019. Glyphosate : comment s’en sortir ?. Magazine proposé par Elise Lucet. 2019 (enquête journalistique).

Ce reportage nous a bien montré que le glyphosate est partout, nous sommes tous contaminés par la nourriture et l’environnement. Mais comment faire pour s’en sortir face aux lobbies, à une certaine économie internationale qui dépend de Mosanto, et à une société capitaliste où tout doit aller vite ? Il faut réapprendre à manger autrement, cuisiner autrement, acheter autrement, cultiver autrement. Pas simple non plus pour ces agriculteurs que l’on a poussé à produire de façon intensive. Pourtant la planète et notre santé en souffrent… Un documentaire très intéressant ne portant pas de jugement, présentant juste des faits, mais quelque peu déprimant. Si vous ne l’avez pas vu, vous pouvez le regarder sur Youtube, il est en accès libre.

Afficher l’image source

La grande librairie du 16 janvier 2019. Avec Eric Emmanuel Schmitt, Muriel Barbery, Nan Aurousseau, Antoine Volodine, Hélène Frappat. Animée par François Busnel. 2019 (émission littéraire)

Un rendez-vous hebdomadaire que je délaisse en ce moment faute de temps. A cette émission, E.E. Schmitt est venu parler d’un énième opus de son « cycle de l’invisible », rien de nouveau, il est plaisant à écouter et même si certains de ses livres m’ont touchée, je ne suis pas une grande fan de ses romans, une impression à chaque publication d’un déjà lu. Il reste un auteur bienveillant et sympathique. A dire vrai, je préfère son théâtre. Muriel Barbery, que je n’ai pas lu depuis l’élégance du hérisson (que j’ai adoré), a présenté « Un étrange pays », roman fantastique à la française. Je l’ai ajouté à ma LAL ainsi que le roman de Nan Aurousseau, « Les amochés ». J’ai découvert cet auteur lors de cette émission et j’avoue que rien que de l’entendre dire « j’ai appelé mon personnage Abdel pour emmerder Zemmour » me l’a rendu très sympathique. Reste à découvrir son écriture. Hélène Frappat m’a elle aussi séduite en parlant de son roman « Le dernier fleuve ». Seul Antoine Volodine ne m’a pas convaincue, après je ne connais pas son écriture. Et vous, vous connaissez ces romans ?

Résultat de recherche d'images pour "ballerina affiche film"Ballerina de Eric Summer et Eric Warin. Avec les voix de Camille Cottin, Malik Benthalla. 2016 (film d’animation)

Un joli film d’animation pour enfants. C’est l’histoire de Félicie, une jeune bretonne orpheline qui rêve d’être danseuse étoile. Elle s’enfuit de l’orphelinat avec son ami Victor et, tous deux, montent à Paris pour vivre leurs rêves. Victor se fait embaucher par Gustave Eiffel (le film se déroule en 1880). Félicie, elle, est recueillie par la femme de ménage de l’Opéra de Paris. Elle en profite pour voler l’identité de la fille de la propriétaire des lieux et se présente à l’école de danse pour obtenir un rôle dans le ballet « Casse-Noisette ». Bien sur, au bout d’un certain temps elle est démasquée. Bon, je ne vais pas vous raconter tout le film mais juste vous dire qu’il vaut vraiment le détour.  Une très belle histoire où un rêve peut devenir réalité à force de travail, de dépassement de soi et de l’apprentissage de ses erreurs. Rien n’est facile mais tout est possible !

Image associéeMonsieur et Madame Adelman de Nicolas Bedos. Avec Nicolas Bedos, Doria Tillier. 2017 (film français).

J’ai regardé ce film vraiment par hasard. Le sujet me plaisait bien et j’avoue que j’ai un petit faible pour Nicolas Bedos, en dehors du fait que c’est vraiment un beau gosse Smiley Timide - U+263A, j’aime son impertinence. Ce film raconte l’histoire d’un couple qui n’aurait rien pu faire l’un sans l’autre mais surtout l’histoire d’une femme qui est restée dans l’ombre et sans qui cet homme ne serait rien. Une femme qui s’est sacrifiée pour la gloire de son mari, mais s’est-elle vraiment sacrifiée ?
Le film débute le jour de l’enterrement de Monsieur Adelman (Nicolas Bedos), un grand écrivain récompensé par un Goncourt. Un journaliste demande alors à Madame Adelman (Doria Tillier) si elle veut bien raconter la vie de son mari, il souhaite écrire une biographie. Madame Adelman se livre sans tabou et raconte 45 ans de vie commune avec ses hauts et ses bas, du jour de leur rencontre au jour du décès de son mari… révélant bien des secrets.
Même si la presse n’a pas été unanime sur ce film, moi, j’ai beaucoup aimé. Les acteurs sont formidables et plus particulièrement Doria Tillier, qui je crois a obtenu un prix pour son interprétation. Un bon moment de cinéma.

Résultat de recherche d'images pour "moderato cantabile film"Moderato cantabile de Peter Brooks. Avec Jeanne Moreau, Jean-Paul Belmondo. 1960 (film français)

Ce film en noir et blanc est une adaptation du roman de Marguerite Duras. Celles et ceux qui me connaissent savent que je suis une grande fan de Marguerite Duras, je ne pouvais donc que voir ce film (et non, je ne l’avais pas encore vu). Il faut savoir qu’elle a participé à l’écriture du scenario, son univers littéraire est vraiment bien retranscrit dans ce film. Moderato Cantabile est l’histoire d’une femme (Jeanne Moreau), épouse du riche industriel du village, qui s’ennuie à en mourir. Pendant le cours de piano de son fils, une jeune femme est assassinée dans le bistrot du coin. C’est en essayant de savoir ce qui a bien pu se passer qu’elle rencontre un homme (Jean-Paul Belmondo) dont elle tombe passionnément amoureuse.  Elle en souffre et boit plus que de raison. Au rythme des verres de vin et des leçons de piano, le spectateur assiste à l’auto-destruction d’une femme malheureuse, qui n’a aucune maîtrise de sa vie et de son destin. Son mari décide pour elle. La société décide pour elle. Ce film est bouleversant, merveilleux, admirable et aussi fort que le roman. Jeanne Moreau est magnifique, d’ailleurs elle a obtenu le prix de la meilleure interprétation féminine au Festival de Cannes en 1960. De belles émotions.

Résultat de recherche d'images pour "momo le film"

Momo de Sébastien Thiery et Vincent Lobelle. Avec Christian Clavier, Catherine Frot, Sébastien Thiery et Pasacale Arbillot. 2017 (Comédie française).

Je ne suis pas très fan de Christian Clavier mais j’aime beaucoup Catherine Frot et nous avions envie de regarder quelque chose de drôle, alors pourquoi pas. Finalement, ce film n’est pas si drôle que ça. On assiste à la souffrance d’un couple, surtout d’une femme, qui n’a pas pu avoir d’enfant et qui n’en a apparemment pas fait le deuil. Par un quiproquo ce couple rencontre un homme sourd qui est persuadé être leur fils. Il débarque chez eux avec sa femme aveugle et enceinte. Laurence (C. Frot) est au bord de la folie, son mari André (C. Clavier) est complètement dépassé par les évènements. Le couple se demande si le mari n’a pas fauté et n’a pas eu un enfant d’une liaison extra-conjugale. Le jeune homme, lui, est persuadé que André l’a abandonné parce qu’il était handicapé. Bref, tout ce beau monde évolue ensemble tant bien que mal. Un film sympathique et plein de tendresse mais sans plus.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Cinéma

Mon mois Ciné Télé #décembre 2018

Le mois de décembre a été riche en films Ciné/Télé : 12 films et une série. De belles surprises, une déception et quelques films sympathiques mais une fois suffit ! Beaucoup de films d’animation et de films pour jeune public, poupette oblige. Les avez-vous vus ?

Résultat de recherche d'images pour "mary poppins le retour affiche"Le retour de Mary Poppins de Rob Marshall. Avec Emily Blunt, Lin-Manuel Miranda, Ben Wishaw, Meryl Streep, etc. 2018. (Film Musical Fantastique Américain).

Une très belle comédie musicale. Un spectacle à part entière (d’ailleurs j’ai applaudi à la fin du film sous les regards médusés de quelques spectateurs, ils ont dû me prendre pour une folle). Une suite à Mary Poppins donc. Elle revient dans la même famille sauf que les enfants du premier opus sorti en 1964 sont devenus des adultes. Le garçon, Mickaël, a lui même deux enfants. Malheureusement il a perdu sa femme l’année passée et il est sur le point de perdre aussi sa maison s’il ne rembourse pas le crédit contracté à la banque où il travaille. Grâce à Mary Poppins et Jack, qui allume et éteint les réverbères, les enfants partent dans une aventure fantastique chantée et dansée. Ce nouvel opus est vraiment très chouette bien que les chansons ne soient pas à la hauteur du premier, on se souviendra de supercalifragilistique ! 🙂 Pour les enfants et les adultes qui aiment les comédies musicales et la magie.

Résultat de recherche d'images pour "les minions affiche"Les Minions de Kyle Balda et Pierre Coffin. Avec les voix françaises de Pierre Coffin, Marion Cotillard, Guillaume Canet, etc. 2015. (Film d’animation Américain).

Ce film raconte la vie des Minions avant leur rencontre avec Gru de Moi, moche et méchant. Les Minions cherchent un méchant à servir après avoir passé des siècles reclus en Arctique. Trois d’entre eux sont désignés pour accomplir cette mission. Bon, ce film a fait rire ma fille. Que dire de plus ?….

Résultat de recherche d'images pour "zathura affiche"Zathura : une aventure spatiale de John Favreau. Avec Jonah Bobo, Josh Hutcherson, Kristen Stewart, Tim Robbins, etc. 2005. (Film Fantastique Américain).

Après une énième dispute avec son grand frère, Danny se retrouve enfermé dans la cave et découvre un jeu de société appelé Zathura. Les deux frères commencent à jouer et se retrouvent catapulter dans l’espace dans leur maison avec leur grande soeur. S’en suivent des aventures plus ou moins dangereuses à chaque fois que l’un d’entre eux joue jusqu’à ce qu’il fasse apparaître un jeune homme qui va les aider pour finir la partie, seule manière de rentrer chez eux. Il faut donc apprendre à faire équipe, à s’écouter et à se faire confiance. Pas simple ! Ce film pour enfants à partir de 10-11 ans est le Jumanji de l’espace. L’histoire est prenante et les effets spéciaux intéressants (nous sommes en 2005 quand le film a été réalisé). A voir.

Résultat de recherche d'images pour "santa et cie affiche film"Santa et cie de Alain Chabat. Avec Alain Chabat, Pio Marmaï, Golshifteh Farahani, Audrey Tautou, etc. 2017. (Film Franco-Belge)

C’est l’histoire du Père-Noël qui doit se rendre  chez les humains pour trouver 92000 cachets de vitamine C pour guérir les lutins sinon pas de cadeaux sous les sapins. Il rencontre une famille, un couple, deux enfants et le frère du mari décrit comme un parasite, qui va l’aider tant bien que mal à mener sa mission. Un film drôle et sympathique à regarder en famille au moment des fêtes. Sans plus.

 

Image associéeHostiles de Scott Cooper. Avec Christian Bale, Rosamund Pike, etc. 2017. (Film Western Américain).

Vers 1890, Rosalee voit son mari et ses trois enfants se faire assassiner par une bande de guerriers commanches assoiffés de sang. De son côté, le Capitaine Joseph Bloker, se voit confier une dernière mission avant sa mise à la retraite : ramener un chef Cheyenne et sa famille sur la terre de leurs ancêtres pour qu’il puisse mourir en paix. Sauf que, ce chef indien est celui qui a tué de nombreux amis du Capitaine sur les champs de bataille. Mais il n’a pas le choix sinon c’est la cour martiale. Il choisit les hommes qui l’accompagnera. Ils partent, en chemin il croise Rosalee qui se joint à ce cortège bien particulier.  La route va être longue et pleine d’embûches : souffrance, terreur, violence, mort, viol. A côté de ça, tout au long du film, on voit les personnages évoluer parcqu’ils se regardent autrement et ont besoin les uns des autres. Les ennemis d’hier vont devenir les alliés d’aujourd’hui. Ce film est violent mais l’amitié qui se noue entre tous ces personnages en fait un film d’espoir (même s’il reste pessimiste sur la nature humaine). Les méchants ne sont pas forcément ceux que l’on croit. J’ai beaucoup aimé.

Résultat de recherche d'images pour "du rififi à paname affiche"Du rififi à Paname de Denys de La Patellière. Avec Jean Gabin, George Raft, Gert Fröbe, etc. 1966. (Film Policier Français)

Je retrouve dans ce film une Mireille Darc magnifique, un Claude Brasseur tout jeune, un Jean Gabin en pleine forme. Le décor du Paris des années 1960, des flics et des voyous d’honneur (pas tous…), une intrigue, des courses poursuites, j’adore ces vieux films policiers. Celui-ci est un classique du cinéma français pour qui s’intéresse aux films du genre de cette époque. Moi, j’en ai toute une collection !
Pour l’histoire : deux bandes rivales se battent pour un trafic d’or, un flic américain s’infiltre dans une des bandes et la police française surveille tout ça. Trop bien ! 🙂

Résultat de recherche d'images pour "les conquérante"Les conquérantes de Petra Biondina Volp. Avec Marie Leuenberger, Bettina Stucky, Ella Rumpf. 2017. (Film Suisse).

Suisse. 1971, à l’heure où les femmes ne peuvent toujours pas travailler sans l’autorisation de leurs maris, l’une d’entre elle se rebelle et lutte pour qu’elles obtiennent le droit de vote. Force de persuasion, elle arrive à convaincre les plus réticentes d’entre elles pour mener un combat qui bouleversera à tout jamais la vie d’un petit village suisse…. et la vie d’une nation puisque la loi est votée, tardivement certes… On y voit des femmes s’émanciper, apprendre à vivre leur féminité, à décider pour elle, non sans conflit, et des hommes qui doivent se trouver une autre place dans ce nouveau modèle de société. Film très intéressant et superbement bien joué. J’ai beaucoup appris et j’ai bien aimé comment la réalisatrice à mener le film. N’hésitez pas.

Image associéeDemain de Cyril Dion et Mélanie Thierry. 2015. (Film documentaire Français)

Cyril Dion et Mélanie Thierry signent un film d’écologie positive. Un documentaire qui fait du bien. Ils nous proposent une transition globale : environnement, démocratie, éducation, économie en illustrant chaque domaine par une expérience réussie quelque part dans le monde. De nombreuses personnalités interviennent : Pierre Rabhi, Rob Hopkins, Vandana Shiva pour ne citer qu’eux mais aussi de nombreux anonymes qui témoignent d’actions écologiques que tout le monde pourrait prendre à son compte.  « Demain » redonne espoir face à l’urgence climatique. Tous ensemble, nous pouvons réussir !

 

Coco de Image associéeLee Unkrich et Adrian Molina. Avec les voix françaises de Andrea Santamaria, Ary Abittan, Bernard Gabay, etc. 2017. (Film d’animation Américain).

Plutôt bien fait même si j’ai une impression de déjà vu (La légende de Manolo sorti en 2014). Cette histoire se passe au Mexique pendant la fête des morts. Le jeune Miguel passionné de musique bien qu’elle soit interdite par sa famille passe dans le monde des morts en essayant de voler la guitare d’une star de la musique décédée qu’il pense être son grand-père. Suivent les aventures de ce jeune garçon pour retrouver ce grand-père et revenir dans le monde des vivants. Le film est rythmé, les images sont très belles, très colorées et la bande son musicale sympa. Ainsi, les jeunes spectateurs ne sont pas terrifiés (il s’agit d’une histoire sur la mort, avec des morts tout de même). Un bon moment de cinéma.

Résultat de recherche d'images pour "ferdinand affiche"Ferdinand de Carlos Saldanha avec les voix françaises de Olivia Bouana, Juliette Poissionnier, etc. 2017. (Film d’animation Américain).

Ce film dénonce la tauromachie et les préjugés à travers l’histoire d’un jeune taureau pacifiste qui n’est heureux qu’entouré de fleurs et d’amour. Si par moment c’est un peu mielleux voir cul-cul la praline, c’est un bon film d’animation pour les enfants sur deux sujets intéressants :  le bien-être animal et les a priori, les idées reçues. Pour les enfants donc mais que les adultes ne se censurent pas, c’est un film plutôt sympathique. J’ai bien aimé.

JappeloupRésultat de recherche d'images pour "jappeloup film" de Christian Duguay (Belle et Sébastien, Un sac de bille) avec Daniel Auteuil, Guillaume Canet, Marina Hands et un second rôle pour Jacques Higelin (un petit pincement au coeur de le revoir ainsi à l’écran)…. 2013. (Film Français)

Histoire d’un cheval fantastique et de son cavalier qui ont gagné de nombreux prix (en saut d’obstacles) durant les années 1980. Le film retrace leur parcours : la rencontre, les doutes, les réussites, les échecs, les remises en question jusqu‘à la médaille d’or aux jeux olympiques de 1988. Ce film propose aussi un regard intéressant sur le monde du sport hippique, loin de ressembler à celui des bisounours. J’ai beaucoup aimé, autant l’histoire (vraie), le jeu des acteurs que la réalisation et le cheval est magnifique. Avertissement : le film dure 2 heures, si vous n’aimez pas un tant soit peu les concours hippiques, passez votre chemin sinon la soirée va être longue…

Résultat de recherche d'images pour "la fete des meres film"La fête des mères de Marie-Castille Mention . Avec Audrey Fleurot, Clotilde Courau, Nicole Garcia, etc. 2017. (Film Français)

Ce film est un film sur la maternité et sur toutes les mères. Celles qui ne veulent pas d’enfants, celles qui ne veulent pas sacrifier leur carrière, celles qui veulent un enfant à tout prix, celles qui ne l’ont pas désiré. Ces portraits de femmes, de la jeune fille à la grand-mère, de la Présidente de la république à la nounou s’entrecroisent dans des histoires plutôt mélancoliques laissant peu de place à la joie et la gaieté et parfois versant même dans le pathos. On retiendra tout de même la performance de Nicole Garcia. Film intéressant avec une brochette d’actrices incroyables mais qui manque d’ambition. Déçue.

Résultat de recherche d'images pour "le bureau des légendes saison 4"Le bureau des légendes. Saison 4. Série télé créée par Eric Rochant. Avec Matthieur Kassovitz, Sarah Girardeau, Florence Loiret-Caille, etc. 2018 (Série Française)

J’attendais avec impatience cette 4ème saison et je n’ai pas été déçue…mais j’aurais aimé que cela ne s’arrête pas. Très dur de quitter tous ces personnages.

Cette saison nous a fait voyager entre la Russie, Paris et le Moyen Orient.

Malotru s’est réfugié en Russie pour échapper à la DGSE qui le recherche coûte que coûte. Il se retrouve contraint à coopérer avec les services secrets russes. Marie-Jeanne, nommée directrice suite au décès de son prédécesseur, doit diriger le bureau des légendes avec un supérieur hiérarchique qui ne veut qu’une seule chose la virer et casser son équipe. Elle arrive néanmoins à monter une mission en Russie. Elle profite de la présence de Malotru pour tenter d’infiltrer un de ses jeunes agents (un geek) dans le milieu des hackers russes. En parallèle, nous suivons la mission de Jonas, analyste sans grande expérience du terrain, qui recherche un membre de DAESH. Tout ce beau monde m’a fait vibrer pendant 10 épisodes. J’ai passé de sacrés bons moments au sein de la DGSE avec cette série aussi addictive qu’intelligente. Par contre, pour la fin, j’aurais voulu que le rêve soit la réalité (vous comprendrez quand vous le regarderez). 😉 Une saison 5 ? Peut-être ?

2 Commentaires

Classé dans Cinéma

Rock’n Roll de Guillaume Canet

Film de 2016 de Guillaume Canet avec Guillaume Canet, Marion Cotillard, Gilles Lelouche, Yvan Atall

Synopsis (Allo Ciné) : Guillaume Canet, 43 ans, est épanoui dans sa vie, il a tout pour être heureux.. Sur un tournage, une jolie comédienne de 20 ans va le stopper net dans son élan, en lui apprenant qu’il n’est pas très « Rock », qu’il ne l’a d’ailleurs jamais vraiment été, et pour l’achever, qu’il a beaucoup chuté dans la «liste» des acteurs qu’on aimerait bien se taper… Sa vie de famille avec Marion, son fils, sa maison de campagne, ses chevaux, lui donnent une image ringarde et plus vraiment sexy… Guillaume a compris qu’il y a urgence à tout changer. Et il va aller loin, très loin, sous le regard médusé et impuissant de son entourage.

Ce film est génial ! Quelle auto-dérision ! Guillaume Canet, Marion Cotillard et Gilles Lelouche, pour ne citer qu’eux, jouent leur propre rôle… et c’est très réussi.

L’histoire commence par le tournage d’un film dont l’acteur principal est Guillaume Canet. Sa rencontre avec l’actrice qui partage l’affiche de ce film avec lui le fait basculer dans le doute, la perte de confiance et plus tard la bêtise. Cette jeune actrice a le malheur de lui dire qu’il n’est pas très rock and roll et que depuis bien longtemps les jeunes filles ne fantasment plus sur lui. Il est vieux et ringard.

Guillaume Canet qui partage sa vie avec Marion Cotillard, au top du succès (elle remporte un César et pas lui), se sent mal et ne supporte pas cet état de fait. Il décide alors d’être rock and roll. Il change d’attitude, de look vestimentaire, boit, sort et fait capoter le film qu’il est en train de tourner. Son entourage est impuissant, ne le comprend pas, essaie de lui faire entendre raison mais que nenni. Au contraire, il s’enfonce davantage dans sa crise de la quarantaine et de sa quête du jeunisme : botox, gonflette, dopage. On découvre un Guillaume Canet défiguré par un chirurgien esthétique sans scrupule. La descente aux enfers devient irréversible.

Ce film est drôle, les acteurs sont très bons et ne se ménagent pas. Ce film aborde très bien le sujet qui préoccupe beaucoup notre société (et encore plus le monde du cinéma et du star système) : rester jeune à tout prix ! Sinon, c’est la fin. Plus de contrat, plus de boulot, plus de vie sociale à la jet set. Heureusement l’amour est là. Marion Cotillard est magistrale dans son propre rôle. Se préparant à tourner un film avec Xavier Nolan, elle parle québécois pendant toute une partie du film, c’est extraordinaire.

Bref, une comédie réussie qui aborde avec humour et bienveillance malgré tout un sujet grave de notre société.

Une petite pensée émouvante pour Johnny Hallyday qui apparait avec Laëticia jouant tous deux leurs propres rôles, et le jouant très bien.

Si vous avez l’occasion, n’hésitez pas.

La bande annonce :

Extrait avec Johnny Hallyday :

Poster un commentaire

Classé dans Cinéma

Tempête de sable de Elite Zexer

Film israélien de 2017 avec Lamis Ammar, Ruba Blal, Hitham Omari

Synopsis (AlloCiné) : Les festivités battent leur plein dans un petit village bédouin en Israël, à la frontière de la Jordanie : Suleiman, déjà marié à Jalila, épouse sa deuxième femme. Alors que Jalila tente de ravaler l’humiliation, elle découvre que leur fille aînée, Layla, a une relation avec un jeune homme de l’université où elle étudie. Un amour interdit qui pourrait jeter l’opprobre sur toute la famille et contre lequel elle va se battre. Mais Layla est prête à bouleverser les traditions ancestrales qui régissent le village, et à mettre à l’épreuve les convictions de chacun. 

Très beau film sur la pression sociale et sur le poids des traditions. Personne n’ose contrevenir à ce qui doit être fait. Peur du déshonneur, honte, peur d’être rejeté, surtout pour le père qui doit tenir son rôle d’homme dans une société où la femme lui appartient (fille, épouse, etc..) et n’a aucune liberté.
C’est ainsi que Suleiman, malgré ses airs de modernité, épouse une seconde femme et promet sa fille à un homme de la tribu parce qu’elle est amoureuse d’un homme qu’il n’a pas choisi pour elle, un homme qui n’est pas du village… et cela ne se fait pas.
C’est ainsi aussi que Jalila, humiliée par ce mariage, va soutenir sa fille et défier son mari. Elle en paiera les conséquences.
Layla aussi se rebelle, mais à quel prix…
On découvre une famille qui s’aime mais qui est incapable de décider par elle même et par conséquent qui se déchire. Leur façon de vivre est dictée par les traditions du village, sans aucun autre choix. Pourtant Layla le dit « on a toujours le choix ». Jalila aussi essaie de réveiller son mari « Quand feras-tu ce que tu as envie », « Sois un homme ». Mais la pression sociale est si forte…. et tout le monde souffre… Quel gâchis !

Une histoire très bien filmée, tout en finesse et des acteurs justes qui jouent avec une belle sensibilité et une belle sincérité.

Poster un commentaire

Classé dans Cinéma

La sociale de Gilles Perret

Film documentaire de 2016 de Gilles Perret

Synopsis (AlloCiné) : En racontant l’étonnante histoire de la Sécu, La Sociale rend justice à ses héros oubliés, mais aussi à une utopie toujours en marche, et dont bénéficient 66 millions de Français.

Il y a 70 ans la sécurité sociale est créée grâce à un mouvement ouvrier et à Ambroise Croizat, alors Ministre du travail communiste sous le gouvernement De Gaulle. Ce documentaire retrace toute l’histoire de cette construction de 1946 à nos jours (et l’histoire de cet homme oublié dans la première partie du documentaire). On y croise Jolfred Frégonara, 96 ans, militant CGT, chargé de la mise en place des caisses de sécurité sociale en 1946 en Haute-Savoie qui nous interpelle sur l’importance de préserver cette institution et on y croise aussi des historiens, sociologues, économistes.
C’est un très beau travail de mémoire qui permet d’éclairer les plus jeunes (et les moins jeunes) sur ce que la Sécu apporte à tous et nous rappelle que ce n’est pas seulement un « trou budgétaire ». Il donne beaucoup de clés pour la compréhension de cette évolution sociale. En tout cas, j’ai énormément appris à travers ce documentaire et je me sens plus autorisée à porter certains juments négatifs ou positifs sur le sujet et il me conforte dans l’idée qu’il faut la défendre. Objectif atteint donc !

 

Pour en savoir plus sur le documentaire : http://www.lasociale.fr

 

 

Poster un commentaire

Classé dans Cinéma, Documentaires adultes