Archives de Tag: Je me livre à la p@ge

Monsieur Han de Hwang Sok-Yong

4ème de couv. : À travers la descente aux enfers d’un homme écartelé par la division de son pays, brutalement séparé de sa famille, socialement déclassé, renié par le Nord et suspecté au Sud, partout indésirable, Hwang Sok-yong dit toute la cruauté d’une époque en folie qui pousse les êtres dans des voies sans issue. D’où l’émouvante beauté de son personnage, devenu emblématique.
Récit poignant, fulgurant, de l’existence d’un Candide pris malgré lui dans l’engrenage de l’Histoire, Monsieur Han est une œuvre majeure de la littérature coréenne contemporaine.

**********************************

Lecture commune du groupe FB : « Je me livre à la p@ge«

**********************************

A travers ce court roman, l’auteur nous montre l’absurdité d’un monde en guerre. Ici, celle de la Corée. Notre héros, Monsieur Han est né, vit et travaille en Corée du Nord. Il est médecin, professeur d’Université, mais il a toujours refusé de participer aux réunions politiques et autres assemblées obligatoires imposées par le Parti. La guerre civile éclate. Il essaie de soigner le petit peuple bien qu’il ait été assigné au centre de soins pour dignitaires. Il finit par s’enfuir et rejoindre la Corée du sud.

Soupçonné d’être un espion, il est emprisonné, torturé puis relâché. Il n’arrivera jamais à trouver sa place dans ce monde qui se déchire.

Traitre pour les Nord-Coréens, espion pour les Sud-Coréens, il s’efface, s’enferme et vit misérablement et silencieusement. C’est ce parcours semé d’embûches que nous raconte Hwang Sok-Yong. C’est l’histoire d’un homme sacrifié, symbole d’un pays divisé par la guerre et la misère, d’un homme humble qui ne souhaitait qu’une chose vivre en paix avec sa famille et soigner les gens qui en avaient besoin. C’est l’histoire d’un pays qui se déchire. L’auteur ne nous épargne aucune souffrance. Aucune tendresse, aucune complaisance dans ce récit. La vie de cet homme est rythmé par les traitrises, les ambitions, et l’envie de s’enrichir des uns et des autres. Ses proches sont manipulés. Seule sa soeur arrive à tenir le cap et se bat pour la liberté de son frère.

Un roman poignant. Un véritable témoignage. Bouleversant.

Monsieur Han de Hwang Sok-Yong (traduit pas Choi Mikiyung et Jean-Noêl Juttet) aux éditions Zulma, 2016. 132 pages.

 

 

Poster un commentaire

Classé dans Emotions fortes - Coups de coeur, Je me livre à la p@ge, Littérature coréenne